Regards croisés sur la LEPI

En vue de rendre les élections plus crédibles, le Bénin a opté pour une Liste Electorale Permanente Informatisée (LEPI) au moyen de la loi N°2009-10 du 13 mai 2009 portant Recensement Electoral National Approfondi (RENA/LEPI). Cette liste, malgré les contestations dont elle a fait l’objet, fut utilisée la première fois à l’occasion de l’élection présidentielle et des législatives de 2011. Cette circonstance est due au fait que la Cour constitutionnelle avait, par décision DCC 10-049, imposée la LEPI comme l’unique outil devant gouverner la tenue des consultations électorales en République du Bénin.

Depuis, la polémique peine à s’estomper. Si l’ensemble de la classe politique s’accorde sur la nécessité de l’apurement, de la correction et de l’actualisation de la LEPI dans son état actuel et au regard des échéances électorales en vue, les positions divergent cependant sur les points à améliorer.

C’est dans un tel contexte que la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) a organisé à son siège à Cotonou, sa troisième « soirée politique » sur le sujet : « Regards croisés des acteurs politiques et de la société civile sur la LEPI ». C’est à travers la présente publication que ladite soirée est documentée.