Université d’Eté : les Jeunes Leaders se penchent sur les questions d’éducation, de formation et d’emploi au Bénin

La quatrième session du programme ’Jeunes Leaders du Bénin’ s’est tenue du 02 au 08 Août 2015 à Cotonou et à Dassa. Cette session avait l’objectif de mieux connaître les défis liés à l’employabilité des jeunes et au système éducatif béninois à travers des échanges enrichissantes avec des experts du domaine et de nombreuses visites de terrain.

L’avant-propos de la session qui a commencé le dimanche matin a permis un échange à bâtons rompus avec Monsieur le Premier Ministre Lionel Zinsou sur la question : « Quelle éducation pour l’employabilité des jeunes au Bénin ? ». Le Premier Ministre qui a montré une grande expertise sur le sujet a partagé sa riche expérience avec les jeunes en mettant en relief les défis auxquels ils devraient s’attendre s’ils étaient appelés à diriger effectivement le Bénin d’ici 15 à 20 ans. En peignant une structure très caractérielle du marché de l’emploi dans les années à venir, il a exhorté les jeunes à travailler sur l’approche d’un enseignement professionnel à l’intérieur des entreprises aussi bien publiques que privées qui devraient participer à la programmation de l’emploi. Il préconise également l’option des Technologies de l’Information et de la Communication appliquées à l’éducation et la prise en compte de certains domaines jusque-là laissés pour compte au Bénin mais qui sont forts pourvoyeurs d’emplois comme le tourisme.

Le voyage sur Dassa et les jours qui ont suivi ont permis à tout le groupe de découvrir davantage les opportunités et richesses d’emploi du Bénin. Des panels d’experts se sont alternés avec des visites guidées et des excursions sur terrain.

En partant d’un diagnostic du système éducatif au Bénin à travers son historique, les orientations globales et les perspectives possibles M. Martin Ogoussan, Directeur de la Planification et de la Prospective au Ministère de l’Enseignement Supérieur et Dr Emmanuel David-Gnahoui, Enseignant-Chercheur ont permis aux JLB d’appréhender la genèse et les déterminants du système éducatif béninois. Mme Evelyne Kaneho, ancienne Ministre de l’Education Secondaire et de la Formation Professionnelle et l’enseignant et syndicaliste Anselme Coovi Amoussou se sont penchés davantage sur les nouveaux programmes éducatifs et leurs impacts sur l’employabilité des jeunes aux Bénin.

Ce diagnostic établi, les JLB ont été amenés à réfléchir sur les alternatives et niches possibles pour résorber la question de l’inadéquation de l’éducation, de la formation et de l’emploi à laquelle le pays est confronté. Ainsi, M. Lambert Fagla Gbossa, ancien Directeur régional du BIT-Bureau Dakar ; ensuite M. Jérôme Djegui, consultant en ingénierie de la formation et des organisations et enfin Dr Euloge Ogouwalé, enseignant au département de géographie et d’aménagement du territoire à l’UAC  ont tour à tour entretenus les participants sur les réels besoins du marché de l’emploi au Bénin ; la nécessité de l’entreprenariat individuel et l’intégration de la formation professionnelle dans les curricula universitaires.

Dans l’exposé de solutions concrètes, Mme Tatiana Yabi Mama, Directrice Adjointe de Cabinet au Ministère de la Microfinance, de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes et des femmes et M. Bio Bertrand Mama, Chargé d’Etudes à la Direction Générale de l’Evaluation au Ministère du développement et de la prospective ont présenté aux jeunes les diverses initiatives de l’Etat en matière d’emploi des jeunes et leur pertinence. Il apparait qu’une multitude d’initiatives, parfois parallèles, ont été prises pêle-mêle sans réellement tenir compte des indicateurs réels de réduction du chômage et de la réduction de la pauvreté.

Les exemples issus des initiatives privées ont donné quelques espoirs et beaucoup de leçons aux JLB. Ainsi, la visite de familiarisation au programme d’appui à l’entreprenariat solidaire conduit par le GIC (Groupement Intercommunal des Collines) avec l’appui de SENS (Solidarités Entreprises Nord-Sud) à Glazoué et environs, de même que l’entreprenariat agricole à travers les exploitations prometteuses du Centre Songhaï de Savalou-Kpakpassa et l’endurante capacité de survie des Associations villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) de Savalou ont donné beaucoup de pistes pour la création d’emploi en milieu rural.

Au cours de toute la session de Dassa, les jeunes leaders ont également bénéficié d’un coaching personnalisé grâce au suivi méticuleux de M. Expédit Ologou qui a reçu individuellement chaque jeune pour un exercice d’auto-évaluation au cours de laquelle il les a écouté et conseillé sur les aspects de leur personnalité sur lequel ils devraient travailler chacun le plus pour se bonifier en tant que leader. Les jeunes ont également bénéficié d’une formation spécifique avec des expériences de vie concrètes qui ont mis en relief les outils et démarches nécessaires pour se forger une carrière sur la base d’un grand rêve.

La semaine à Dassa a enfin donné l’occasion aux jeunes de mieux se connaître grâce à des partages et échanges intenses, mais aussi grâce aux présentations des organisations de base de chacun dans le groupe.