Les relations entre l’Etat et le citoyen au coeur de la 5ème session du JLB

Fidèle à sa programmation, la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) a organisé du 03 au 06 Septembre la cinquième session du programme de formation des Jeunes Leaders du Bénin 2015 (JLB). Elle s’est tenue à Cotonou, Lokossa, Klouékanmè et Bohicon. Cette session a regroupé plusieurs experts et personnes ressources autour de la thématique de «l’Etat et le citoyen».

La session a commencé le jeudi midi à Cotonou avec un déjeuner d’échange avec le Professeur Victor Prudent Topanou sur la question de l’urgence d’un nouveau type de citoyen pour le Bénin. Le professeur a martelé qu’il faut changer la conception de l’Etat au Bénin à travers des états généraux sur trois thèmes : la nature de l’état, ses fonctions et les moyens de ses actions.

La deuxième journée a été entamée à Lokossa par une communication présentée par M. Martin Assogba, activiste de la société civile et Président de l’ONG ALCRER. Il a expliqué aux jeunes l’importance de bien connaître les symboles de l’Etat comme l’hymne national et les couleurs du drapeau. Dans l’après-midi, les Jeunes Leaders ont eu l’opportunité d’échanger avec M. Christophe H. Mègbédji, Maire de Klouékanmè, une commune connue pour la participation active de ses citoyens à sa bonne gouvernance. Au cours de cette rencontre, le Maire a démontré comment, grâce à la transparence et à la participation citoyenne au processus décisionnel, il est en train de venir à bout de l’un des grands maux du Bénin, la suspicion généralisée qui selon lui, peut être réduite.

Le groupe a continué son périple sur Abomey après avoir fait escale à Bohicon. A l’office du tourisme d’Abomey, M. Gabin Djimassè, Historien et Directeur de l’office a entretenu avec passion les jeunes sur «les mécanismes traditionnels de participation citoyenne dans le royaume d‘Abomey». Cet échange a aidé les jeunes à mieux comprendre pourquoi les sujets du royaume d’Abomey étaient prêts à servir le roi et même à mourir pour le royaume si nécessaire. Il a exposé avec précision les aspects qui ont créé cette forte loyauté et les leçons que les jeunes leaders pourraient en tirer pour garantir l’unité nationale du Bénin d’aujourd’hui.

Les Jeunes Leaders ont été invités dans la soirée par l’honorable Nazaire Sado qui les a entretenu, assisté du professeur Florentin Nangbe, sur les difficultés de la vie quotidienne d’un député.

La cinquième session du programme des Jeunes Leaders a continué par un petit-déjeuner d’échange le dimanche matin avec M. Luc Atrokpo, Maire de Bohicon. Pour lui, la communication transparente et continue entre les citoyens et les acteurs politiques est le plus important pour la bonne gouvernance.

Les jeunes ont enfin bénéficié d’une audience avec le Président de la Cour Constitutionnelle, le Professeur Théodore Holo, qui les a orienté vers le goût constant de l’effort et du travail pour la construction d’un Bénin prospère car selon lui « ce n’est pas la quantité de ses ressources minières qui font la richesse d’un pays mais plutôt la somme de l’effort constant de la matière grise de ses citoyens ».

La FES exprime une fois de plus sa gratitude à tous ceux qui ont œuvré à la réussite de cette cinquième session de formation et profite pour annoncer le thème de la prochaine session sur le thème : «LA SECURITE DANS LA REPUBLIQUE».