Le PSD forme une trentaine de Jeunes Progressistes du Bénin sur la problématique de l’emploi

JPB_seminaristesLe Parti Social Démocrate (PSD) a organisé les 12 et 13 mars 2017 à la salle de conférence de la Fondation Friedrich Ebert à Cotonou un séminaire à l’intention des Jeunes Progressistes du Bénin (JPB) sur « la problématique de l’emploi des jeunes au Bénin ». Ce séminaire soutenu par la Fondation Friedrich Ebert a pour objectif de servir de base à la rédaction d’un document de position et de propositions des JPB sur la question de l’emploi des jeunes.

Dans son allocution de bienvenue, Simon Assoba, représentant la Fondation Friedrich Ebert, a situé le contexte de ces assises, un contexte politique national marqué par la faillite générale du système partisan et la débâcle des acteurs politiques aux élections présidentielles de mars 2016. Il a également rappelé la nécessité pour les partis progressistes de se positionner par rapport aux mesures sociales prévues dans le Programme d’action du gouvernement (PAG) du Président TALON.

Prenant solennellement la parole pour l’ouverture du séminaire, le Président du parti, Emmanuel GOLOU a adressé ses sincères remerciements à la Fondation Friedrich Ebert pour la qualité exceptionnelle du partenariat qui lie le PSD et la Fondation.

“La vraie priorité, c’est les conditions de vie de la jeunesse d’aujourd’hui, comment les jeunes arrivent à trouver de l’emploi. (…) Je pense que nous devons faire en sorte que l’emploi des jeunes ne soit pas des emplois politiques. Il faudrait avoir un modèle économique dans notre pays qui soit un gisement d’emploi. Ce que nous souhaitons, il faut que la politique de l’emploi soit en rapport avec notre environnement géographique“, a déclaré Emmanuel Golou.

Ensuite, le Président Emmanuel GOLOU s’est appuyé sur le rapport intitulé « Transition de l’école vers la vie active des jeunes femmes et hommes au Bénin » réalisé par l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE)  et le Bureau International du Travail (BIT) en 2013 pour décrire les caractéristiques de la problématique de l’emploi des jeunes au Bénin.

Selon ce rapport, « L’examen des obstacles à l’emploi des jeunes met en avant la faiblesse du tissu économique béninois et sa faible capacité d’absorption de la main d’œuvre juvénile, dans la mesure où près de 60 pour cent des chômeurs soulignent le manque d’emplois disponibles comme obstacle majeur à leur insertion professionnelle ». Ensuite, le rapport fait état aussi de ce « les jeunes chômeurs ne savent où s’orienter pour chercher du travail. Un autre problème, selon l’affirmation des jeunes eux-mêmes, est la faible expérience professionnelle qui entrave leur insertion dans la vie active ». Enfin,  « le dispositif d’accompagnement des jeunes chômeurs est assez faible. En effet, 95,4% des jeunes n’ont bénéficié d’aucun conseil sur la manière de chercher un emploi et de se renseigner sur les postes vacants ».

Pour le Président GOLOU, le séminaire est une opportunité pour débattre de la problématique avec les communicateurs, mais surtout de réfléchir sur les causes de l’échec des politiques publiques de l’emploi dans notre pays.

Le séminaire a été animé par cinq communications sur les thèmes suivants :

Communication N° 1 : ’’Les caractéristiques de l’offre et de la demande d’emploi au Bénin’’ par Monsieur  YESSOUASSI Corneille, Direction des Statistiques Sociales, INSAE-Benin.

Communication N°2 : ’’Les politiques publiques de l’emploi : état des lieux et perspectives’’ M. Maurice ZANNOU, Directeur du département Suivi-Evaluation, ANPE.

Communication N°3 : ’’L’orientation de la formation et le marché de travail’’ par le Professeur Albert HONLONKOU, ancien Directeur de l’ENEAM-UAC.

Communication N°4 : ’’L’investissement privé et l’emploi des jeunes’’ par M. Serge Prince AGBODJAN, Conseil des Investisseurs Privés du Bénin (CIPB).

Communication N°5 : ’’La politique de l’emploi et les opportunités dans les pays voisins : cas du Nigéria’’ par le Professeur John IGUE, spécialiste des questions d’intégrations régionales et des politiques économiques régionales.