Agenda de la Démocratie 2014

Agenda de la Démocratie14La Friedrich-Ebert-Stiftung, à travers sa présence dans le monde entier, s’est donné comme mission de contribuer à la promotion des valeurs démocratiques et de l’Etat de droit. Par conséquent, le domaine électoral constitue un pilier majeur parmi ses divers champs d’intervention.

De ce fait, elle appuie, dans la mesure de ses possibilités, les programmes et projets relatifs à la structuration des normes électorales et promeut des concertations sur les rôles et responsabilités des acteurs des processus électoraux. Dans cette optique, la Friedrich-Ebert-Stiftung accompagne au Bénin divers partenaires sur le chemin exaltant mais exigeant du renforcement de la démocratie enclenchée depuis la mémorable conférence de forces vives de la nation de février 1990.

L’organisation d’élections libres, crédibles et à bonne date constitue un des critères objectifs d’appréciation d’un système démocratique. En effet, l’importance des élections est liée au fait qu’elles permettent au peuple souverain, dans le cadre de compétitions saines, la sélection des idées, des visions et du personnel politique susceptibles de présider aux destinées d’une nation. Ainsi, depuis 1990, le Bénin a organisé plusieurs élections, au niveau local, communal mais surtout nationales à travers les législatives et présidentielles – avec des fortunes diverses.

Si l’on doit reconnaître le recours aux sagesses ancestrales, les appels répétés à la paix des forces morales et religieuses pour contenir l’exacerbation des passions aux lendemains des élections, surtout en cas d’alternance au sommet de l’Etat, l’on doit également affirmer que les crises majeures tendant à mettre en péril le système démocratique ont toujours été esquivées.

Cependant, les pratiques précitées doivent faire prendre conscience à la classe politique et l’ensemble des acteurs de la société civile des limites des autorités morales et religieuses
dans un système qui se veut autonome et intégralement démocratique. D’où la nécessité d’assainir le cadre électoral et les pratiques politiques pour des élections libres, transparentes et pacifiques gage d’un renforcement certain du processus démocratique en cours au Bénin.

C’est dans cet esprit que s’inscrit le choix d’opter – une fois de plus – pour la thématique des élections dans le présent agenda qui est à sa deuxième édition et qui commence par se faire sa place dans l’univers des contributions intellectuelles sur la démocratie au Bénin. Au-delà de l’importance des élections dans le contexte de consolidation démocratique, ce choix répond également aux caractéristiques et enjeux du contexte actuel et qui sont multiples :

Premièrement, le Bénin est en saison électorale. Les élections communales prévues pour mars 2013 ont étés reportées à une date inconnue en raison de l’absence de consensus sur la
Liste Electorale Permanente Informatisée (LEPI). La correction de la LEPI – outil de base ayant remplacé les listes manuelles dans l’objectif de rendre les élections plus transparentes
et crédibles – constitue actuellement le plus grand défi pour l’organisation des prochaines élections.

En outre, le bon déroulement des prochaines élections est d’autant plus important que les résultats de la présidentielle de 2011 ont fait l’objet de contestations en son temps.

Dans l’objectif de contribuer au renforcement des institutions et à la formation des acteurs des élections, la Friedrich-Ebert-Stiftung Cotonou a initié et appuyé plusieurs activités avec ses partenaires dans le cadre des élections, au nombre desquelles on peut citer:

Le lancement d’une étude sur l’évaluation de la Liste Electorale Permanente Informatisée (LEPI) en 2012 ou encore la réalisation d’un agenda de la presse sur la thématique
« Election, Paix et Développement » en 2010.

En outre, elle a organisé divers séminaires, notamment des ateliers d’évaluation des processus électoraux, une cérémonie de signature d’un engagement de bonne conduite des
médias en période électorale ou encore un dialogue régional sur les rôles et responsabilités des instances de régulation et d’autorégulation des medias en période électorale (HAAC).

Dans un dessein de clarté, le présent agenda se focalise sur trois thématiques qui touchent à chaque  phase importante du processus électoral, à savoir la phase préélectorale, la phase électorale et la phase postélectorale.

A travers des analyses approfondies et pertinentes, l’objectif de la Friedrich- Ebert-Stiftung est de susciter des réflexions critiques pour une amélioration rigoureuse du cadre électoral béninois et la tenue d’élections libres, pacifiques et transparentes qui limitent à une portion congrue les contestations de résultats et par conséquent les risques
de violences éventuelles.

C’est avec un tel espoir que je souhaite une lecture fructueuse et des réflexions constructives pour une amélioration substantielle des élections au Bénin!