La Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert Bénin a organisé du 18 au 19 septembre 2019 à l’intention des hommes des médias un hearings sur le rôle des médias dans la promotion des droits de l’homme au Bénin.

Expédit OLOGOU, Chargé de programme, Représentant le                            Dr Hans-Joachim PREUSS


Des professionnels des médias aguerris et aptes à défendre les droits de l’Homme, la Commission béninoise y croit. C’est pourquoi, elle a organisé à leur adresse les 18 et 19 septembre 2019 et conformément à ces activités un hearings sur « le rôle des médias dans la promotion des droits de l’homme au Bénin ». Selon le président de la Commission Isidore Clément CAPO-CHICHI, « cette initiative s’inscrit dans le cadre des rencontres prévues par la commission avec les entités qui ont désigné les représentants pour siéger au sein de la commission. C’est donc le tour maintenant des professionnels des médias d’aller à la rencontre de l’institution ». La mission, la démarche de la commission et le choix de la cible ayant plu à la Fondation, elle n’est pas restée indifférente. Pour Expédit OLOGOU, chargé de programme et représentant à l’occasion, Dr Hans-Joachim PREUSS, « la fondation est heureuse de s’associer à cette initiative pour la seule raison que depuis 25 ans, elle appuie le processus de démocratisation au Bénin. Il n’y a pas pour la Fondation d’État de droit démocratique sans la promotion et la défense des Droits de l’Homme. C’est ce qui justifie que dans son action programmatique, les droits de l’homme constituent un axe transversal de toutes les activités qu’elle mène au Bénin, au Togo, au Burkina Faso dans d’autres pays en Afrique et dans le monde. »

Communications et échanges pour édifier les participants

Pour permettre aux professionnels des médias de découvrir la commission et d’être désormais à leur tour des pôles de défenses, de promotion des droits de l’Homme, plusieurs communications ont été présentées par des spécialistes et experts du droit. L’occasion a été également donnée aux participants de s’exprimer sur les sujets liés à la thématique au cœur des échanges. Face aux professionnels, le Président Isidore Clément CAPO-CHICHI s’est voulu précis. « Nous souhaitons que vous participiez activement aux échanges et surtout n’hésitiez pas à aborder les sujets qui fâchent. La commission va prendre note et les conclusions de nos travaux vont faire l’objet d’étude au sein de la commission et l’Assemblée Générale des onze commissaires décidera du rapport qui sera adressé à l’autorité dans le cadre de notre rôle de conseille au pouvoir public », a rassuré l’homme à la tête de l’institution.

 La fondation pour sa part trouve assez pertinente la démarche de coopération entre la commission et les acteurs du monde des médias pour la défense des droits de l’Homme. C’est pourquoi selon son chargé de programme « elle voudrait compter sur le dynamisme de cette coopération, les mois et les années à venir. Elle ne marchandera pas son appui pour d’autres initiatives qui entreront dans le cadre de la promotion, de défense des droits de l’homme ».

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin