Face à l’imminence du défi de la spécialisation des professionnels des médias béninois en vue de mieux jouer leur rôle de promotion de la démocratie et de la gestion efficiente des ressources des publiques, du 18 au 20 mars 2019, la Fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) en partenariat avec l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB) a organisé à l’intention des journalistes spécialisés dans la bonne gouvernance, un atelier de renforcement de capacités. Déroulé à l’hôtel “Ifè Oluwa” à Parakou, ledit séminaire a été, mieux qu’un moment de rappel, de découverte et d’apprentissage pour les participants.

Outiller les professionnels des médias sur les subtilités de la couverture médiatique au cours des périodes électorales afin d’éviter le chaos ; amener les journalistes à faire de la spécialisation une priorité dans l’optique de mieux consacrer les médias au service du développement. Ainsi se déclinent les mobiles principaux du séminaire de trois jours organisé par l’Union des Professionnels des Médias du Bénin avec le partenariat de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung. Avec pour thème introductif « les grandes innovations du code électoral et les organes et institutions en charge des élections législatives », cet atelier qui a connu la présence effective des représentants de la fondation FES, a, au total enregistré neuf (09) communications dont « la source de l’information en période électorale et responsabilité sociale du journaliste », « la gestion de la rumeur et traitement de l’information en période électorale », « cas pratique sur le mode de répartition des sièges », « la déconstruction des fausses informations et intoxications sur les réseaux sociaux » ; etc.

Une vue globale des journalistes présents

Intervenant à l’occasion du démarrage officiel des travaux, le président de l’UPMB, Franck Kpotchémè tout relatant que cette formation s’inscrit dans la droite ligne du projet de spécialisation des professionnels des médias voulu par l’institution dont il a la charge, a fait savoir par ailleurs que « la délicatesse de la gestion de l’information par les acteurs des médias pendant les périodes électorales » est l’autre raison qui a déterminé l’organisation de cette séance de renforcement de capacités. Les fake news pullulant les réseaux sociaux, selon lui, il s’avère important d’aider les professionnels des médias à s’abstenir de savoir comment s’y prendre pour véhiculer la bonne information au public. Émissaire du Représentant-résident de la Friedriech Ebert Stiftung, Expédit Ologou, pour la circonstance, s’est contenté de rappeler la disponibilité de la fondation pour de telles causes.  A l’en croire, « motivée par le choix fait par le peuple béninois en 1990 de bâtir le pays suivant les règles de la démocratie et de l’Etat de droit. », la Fondation Friedrich Ebert au Bénin croit en un développement efficace du Bénin des médias plus au cœur jaugeant avec finesse la gouvernance démocratique du pays. Ainsi, œuvrant depuis 1993 sur le territoire béninois pour la consolidation de la bonne gouvernance, la fondation justifie toute son attention pour une presse de qualité.  Au terme des travaux qui ont vu passer de riches échanges avec des experts de la bonne gouvernance, satisfaits, les participants n’ont manqué de remercier la FES pour son engagement pour une presse au service du développement.

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin