Béatrice Lalinon Gbado

Béatrice Lalinon Gbado

Écrivain jeunesse et fondatrice des Éditions Ruisseaux d'Afrique

Le doute né des premières informations confuses sur les réseaux sociaux a été levé par des images de victimes et de cercueils alignés qui nous parvenaient. Le COVID-19 existe et on en meure. Si les pays qui ont un système sanitaire de haut niveau n’assurent pas, qu’en sera-t-il de l’Afrique ? La peur se propage encore plus vite que le virus. La peur de l’inconnue et de la solitude est plus cultivée et exacerbée que l’information saine et constructive. Le stress est omniprésent. Certains sont bloqués par l’agitation et la démesure ; le COVID-19, ils ne veulent pas en entendre parler.

Comment introduire la distanciation physique que nous impose le virus dans nos habitudes faites de proximité, de convivialités, de collectivités ? Se parler derrière les masques, célébrer nos mariages, enterrer nos morts … vivre des événements marquants de nos vies à 50, à 10, seules et seuls. Travailler à distance, arrêter de vivre … comme avant. Les codes de survie au COVID-19 véhiculent des aberrations sociales ; imposent presque de nouvelles normes sociales. C’est la première difficulté au changement de comportement observée…..

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin