Les responsables des Fondations politiques allemandes au Bénin et la GIZ ont tenu début mars, une séance d’échange et de travail dans la perspective d’une meilleure coopération et d’un meilleur aboutissement de leur mission au Bénin.

Rien ne les oppose si ce n’est leur domaine d’intervention. Malgré leur divergence les Fondations politiques allemandes KAS (Konrad-Adenauer-Stiftung), FES (Friedrich-Ebert-Stiftung) et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) n’ont trouvé aucun inconvénient à fédérer leur force pour l’atteinte des objectifs et pour une meilleure résilience dans un contexte de crise sanitaire lié au coronavirus. 

 Le 10 mars 2021, ils ont tenu une rencontre au siège de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung Bénin au cours de laquelle, un accent a été mis sur l’information mutuelle concernant les points focaux du travail des organisations au Bénin. Anne Hahn, directrice résidente de la GIZ, Florian Karner de la KAS et Hans-Joachim Preuss de la FES ont par ailleurs échangé leurs évaluations du développement économique et social du Bénin. Ils se sont aussi convenu des activités qui pourraient nécessiter une action commune. Il s’agit surtout des domaines dans lesquels les participants pourraient imaginer des activités communes. Les difficultés qu’ils éprouvent pendant ces temps de pandémie ont aussi fait l’objet des échanges. À cet effet, ils ont été unanimes sur le fait que les réunions physiques ont été difficiles à organiser en raison. Ainsi, il a été convenu de renforcer la communication numérique.

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin