Hafsa Maalim

Hafsa Maalim

Hafsa Maalim est Analyste des Politiques dans la Corne de l'Afrique à International IDEA détaché auprès du Département de la Paix et de la Sécurité de l'Union Africaine.

Impact de la Covid-19 sur les efforts en cours pour la paix et la sécurité dans la Corne de l'Afrique

Le début de la Covid-19 a eu un impact sur les interventions étatiques et multilatérales visant à prévenir et à atténuer les conflits dans la Corne de l’Afrique. La pandémie a détourné l’attention des réponses de paix et de sécurité, les ressources déjà limitées étant réaffectées à des mesures humanitaires immédiates telles que la sécurité alimentaire et l’achat de matériel médical. Malgré ces limites, les réponses structurelles et normatives aux défis actuels de la paix et de la sécurité dans la région se sont poursuivies.

Sur le plan des politiques, les réponses politiques multilatérales à la pandémie n’ont pas expressément répondu à l’impact de la Covid-19 sur la paix et la sécurité, mais elles sont toutefois inscrites dans une optique de sécurité humaine. Le Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine a qualifié la pandémie de « menace sans précédent pour la sécurité humaine et les économies nationales », laissant place à des réponses centrées sur la sécurité humaine, en se concentrant sur l’insécurité alimentaire et les moyens de subsistance en accordant une attention particulière aux groupes vulnérables, notamment les PDI, les réfugiés, les jeunes, ainsi qu’une réponse sexospécifique à l’augmentation de la violence sexuelle et sexiste. 

Prenons le cas de la Somalie, la Mission des Nations Unies en Somalie (MANUSOM), la Mission de l’Union Africaine en Somalie (AMISOM), en étroite collaboration avec le Bureau de l’IGAD de l’Envoyé Spécial pour la Somalie, ont continué de soutenir les efforts de consolidation de la paix et de renforcement de l’Etat, en particulier aux élections, au constitutionnalisme et à l’Etat de droit, ainsi qu’à la prévention des conflits et à la médiation. Détaillé dans le  rapport du 13 mai du Secrétaire Général des Nations Unies sur la Somalie au CSNU, en préparation du modèle électoral à un tour prévu pour 2020-2021, l’appui technique et financier à la Commission Electorale Nationale Indépendante (NIEC) s’est poursuivi. De même, le Groupe de travail sur la sécurité électorale nationale a continué d’examiner le projet de concept de sécurité pour l’inscription des électeurs. Les efforts déployés en vue de respecter le délai électoral prévu ont toutefois été réduits par l’apparition du coronavirus. Le retard dans la reprise des activités du Parlement en raison de la pandémie a par la suite mis un frein à la lecture des amendements portant loi sur les partis politiques. On aurait pu s’attendre au report des élections au mars 2021 (annoncé le 27 juin 2020) car les mesures de distanciation sociale auraient rendu impossible les mesures de préparation des élections, comme par exemple l’inscription des électeurs.

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin