Kouam Latrille

Kouam Latrille est un défenseur des droits de l’homme et promoteur du développement durable. Consultant auprès des ONGs et enseignant en milieu universitaire. Il est titulaire d’un diplôme de spécialisation en droits de l’homme de l’Université Saint Louis de Bruxelles et doctorant à l’Université catholique d’Afrique centrale.

Analyse critique de l'automédication africaine

En Janvier 2020 le monde était frappé par les premiers signes de la pandémie du coronavirus. Il fallait dès lors une réaction rapide et optimale de la part des Etats. Certains se sont démarqués par des solutions liées à l’automédication. D’autres émettaient l’hypothèse de l’effectivité de l’hydroxychloroquine. Relativement à l’automédication, c’est surtout Madagascar qui s’est démarqué avec sa potion magique, le Covid-Organics (CVO). Cependant, de par la polémique que ces solutions vont susciter, force est de constater le manque criard de crédibilité de ces remèdes miracles. Cela se vérifiera tant sur le plan socio-institutionnel que sur les dangers qu’ils représentent pour la population.

L’automédication ou auto-soin peut être entendue comme l’utilisation sans recommandation médicale de médicaments ayant reçu l’autorisation de mise sur le marché. Concernant le CVO tant vanté par les autorités malgaches il faut noter que ce prétendu médicament a été invalidé dans la communauté scientifique et institutionnelle médicale internationale. C’est à ce titre que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié un communiqué à travers lequel, elle rappelle que : « Des plantes médicinales telles que l’Artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles du Covid-19, mais des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables. »

Pire, l’Etat malgache a lancé une vaste promotion du CVO sans toutefois fournir la composition complète du produit. C’est inadmissible. Les seuls éléments connus sont l’Artemisia à hauteur de 62%. Comment dès lors apporter des garanties devant de telles imprécisions scientifiques ? Madagascar avait également annoncé que les Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avaient passé commande du CVO. Une affirmation qui a été démentie par la CEDEAO à travers un…

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin