Hans-Joachim Preuss

Hans-Joachim Preuss

Hans‑Joachim Preuss de Cotonou, au Bénin, est le représentant résident de la Friedrich‑Ebert‑Stiftung pour le Bénin, le Burkina Faso et le Togo et le co-coordinateur de ce blog.

Black Panther : Des solutions africaines pour lutter contre la pandémie

Il y a deux ans, Marvel a fait un tabac au box-office mondial avec son épopée de super-héros « Black Panther ». En Afrique, les salles de cinéma étaient bondées de jeunes et de gens d’âge moyen qui se sont immédiatement identifiés au personnage principal T’Challa ou aux Amazones émancipées Shuri, Okoye et Nakia du pays de Wakanda qui l’entouraient. Les téléspectateurs ont été attirés par une Afrique future, une Afrique qui surpasse tous les autres pays sur les plans technologique, militaire et intellectuel. Un contraste frappant avec l’Afrique qui est toujours considérée par le reste du monde comme la queue du progrès. De nombreux jeunes africains, selon les commentaires des journaux du continent, voudraient se débarrasser de cette stigmatisation et montrer ce que le continent noir a en réserve. Le film assouvit largement ce grand désir.

Ainsi, il y a de cela quelques semaines, le Président malgache Andry Rajoelina a présenté la potion magique Covid-Organics, qui est basée sur la plante Artemisia, il y avait un grand intérêt de nombreux pays africains. Et ce n’était pas seulement parce que de nombreux gouvernements, malgré les quelques infections comparées sur le plan mondial, n’ont pas suffisamment d’options de traitement se sont saisi de la moindre brindille de cette plante pour faire face à la maladie. Au contraire, il a été souligné que – comme un petit village gaulois qui résistait autrefois aux Romains seul – « l’Afrique pauvre » a maintenant défié la maladie importée des pays industrialisés avec un médicament auto-développé de leur “pharmacie en plein air”. Pas étonnant que les commandes proviennent de partout. La Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale et le Niger ont été les premiers bénéficiaires ; d’autres pays comme la Tanzanie, le Congo et le Sénégal attendaient avec impatience leur dotation. Rajoelina a promis de construire une usine pharmaceutique d’ici un mois pour répondre à la demande croissante….

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin