Fatou Sow Sarr

Fatou Sow Sarr

Fatou Sow Sarr est sociologue. Elle est professeur à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal et Directrice de l'Institut Genre et Famille.

Covid-19 et souffrances économiques des femmes au Sénégal

La Covid-19 a eu un impact incommensurable sur les femmes au Sénégal, tant au plan social qu’économique. En effet 75% des sénégalaises évoluent dans le secteur informel, selon le rapport d’ONU Femmes de 2015/2016, et les mesures de confinement ont entrainé une baisse partielle et parfois totale de leurs revenus, alors qu’elles ne bénéficient d’aucune assurance-risque.

L’étude diagnostic de l’économie informelle au Sénégal, menée par le Bureau international du Travail en 2020, révèle que 85,7% des femmes de ce secteur ont un chiffre d’affaires inférieur à 100.000 FCFA (soit US$ 171) par mois, et 77,9% des femmes employées dans les entreprises informelles gagnent moins de 37 000 FCFA (soit US$ 63) par mois.

Avec le confinement ces femmes se sont vues privées de revenus : serveuses, restauratrices, coiffeuses, maquilleuses. Des travailleuses domestiques ont perdu leur emploi, comme Penda, qui avec deux enfants à bas âge, devrait retourner régulièrement dans sa famille, alors qu’aucune patronne ne veut prendre ce risque avec elle. Quant à Aïssatou, chargée du nettoiement de l’école de son quartier pour 35.000 FCFA (soit US$ 60) par mois, elle a perdu une source de revenus qui lui permettait d’acquérir des produits à vendre au marché, après ses heures de services. Elle est obligée de solliciter d’autres personnes pour offrir un repas par jour à ses enfants. En zone rurale, la situation n’est pas meilleure : celles qui évoluent dans le traitement de la noix de cajou se retrouvent au chômage technique avec le départ de leurs employeurs qui sont…

 

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin