Attiya Waris/ Vallarie Yiega

Attiya Waris/ Vallarie Yiega

Attiya Waris est la seul professeure de droit et de politique fiscale en Afrique de l'Est. Elle enseigne à l'Université de Nairobi où elle préside le Comité des études fiscales, à l'Université du Rwanda et au Centre des droits de l'homme de l'Université de Pretoria. Elle est observatrice auprès du Comité fiscal des Nations unies.

Vallarie Yiega est étudiante en dernière année de droit à la faculté de droit de l'Université de Nairobi et assistante de recherche au Comité des études fiscales.

Gouvernement pour le Peuple pendant le temps de la Pandémie

LeFMI a fait valoir que la Covid-19 a exposé la faiblesse des systèmes de santé et des programmes de protection sociale inadéquats et a déplacé les politiques budgétaires vers une approche centrée sur les personnes pour protéger les personnes vulnérables. La question qui se pose alors est de savoir comment les gouvernements africains ont utilisé les politiques fiscales pour amortir le choc pour les personnes vulnérables pendant cette crise ? Que font-ils bien et que font-ils mal et que doivent-ils faire de plus ?

Dans le cas du Kenya, unfonds Covid-19 mis en place par le gouvernement a collecté près de quatre milliards de shillings kenyans (environ 37 millions de dollars américains) pour fournir du matériel médical, des transferts en espèces et d’autres dons aux plus vulnérables. Le projet de loi 2020 sur les lois fiscales (modification) a été adopté, accordant un allégement de 100% à ceux qui gagnent moins que Shs. 24 000 par mois et une réduction de 5% des taux d’imposition sur chaque tranche. Il comprend également des taux d’imposition inférieurs sur les revenus des sociétés de 30% à 25% et la TVA de 16% à 14%. Les tests et la mise en quarantaine dans les installations gouvernementales ont également été rendus gratuits après le tollé général.

D’autres pays africains comptent sur des programmes de transferts monétaires pour mettre de l’argent entre les mains des personnes vulnérables. Le Burkina Faso a réservé 10 millions de dollars à envoyer aux vendeurs de fruits et légumes. Madagascar, malgré sa mauvaise réponse en matière de santé publique, a ciblé 150 000 ménages pour recevoir chacun 27 dollars américains. L’Egypte, célèbre pour son Takaful et Karama, a introduit un autre programme ciblant 1,5 million de travailleurs dans les secteurs perturbés par la Covid-19 pour recevoir 500 livres égyptiennes (environ 30 dollars américains) par mois.

L’Afrique du Sud a étendu le fonds d’assurance universel pour couvrir les entreprises et les employés touchés par la fermeture temporaire des entreprises. Le fonds servira à payer les salaires des employés…

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin