Du 28 septembre au 2 octobre se tient à Parakou, la première session de l’Académie politique 2020. Portée par la Fondation Friedrich Ebert, l’initiative est placée sous le thème « Principes, pratiques et outils pour une gouvernance locale de développement au Bénin ». Elle réunit une quarantaine de conseillers communaux, âgés de moins de quarante ans, venus des départements du Borgou, de l’Alibori, de la Donga, de l’Atacora et des Collines.

Cette première session de l’Académie Politique de la Fondation Friedrich Ebert a été officiellement ouverte par une cérémonie présidée par le Préfet du département du Borgou, Djibril Mama Cissé. Le Représentant résident de la FES, Hans Joachim-Preuss a rappelé, dans son mot de bienvenue, qu’un « conseil communal est une institution proche des gouvernés qui mérite une attention particulière ». C’est tout l’intérêt de cette académie qui vise, selon lui, à « les outiller, les armer afin qu’ils puissent mieux assurer leurs fonctions ». 

Les cinq jours que va durer cette académie seront meublés par onze communications, cinq coachings et une causerie à bâtons rompus qui porteront sur des thématiques diverses. Lesdites présentations « permettront de fournir aux participants les prérequis nécessaires à la maîtrise des enjeux de la décentralisation et de la mise en œuvre d’une gouvernance efficace pour le développement des communes et une meilleure satisfaction des besoins des populations », s’est réjoui le Préfet du Borgou Djibril Mama Cissé.

Responsabilités et attentes

Élus et installés à l’issue des élections communales de mai 2020, les conseillers communaux ont le devoir de proximité vis-à-vis de leurs mandants. Ancien conseiller communal en Allemagne, Hans-Joachim PREUSS a fait savoir par expérience aux participants que leur mission est « d’être des porte-paroles de la population locale ». Car prévient-il, « quand on est très proche du pouvoir politique, on a tendance à s’éloigner de sa base. Rappelez-vous alors que vous êtes élus par le peuple et pour le peuple ».

Il espère « que les différentes connaissances reçues au cours de cette académie politique seront mises en œuvre par les participants ». Le préfet du Borgou dit être, quant à lui, persuadé que « les assises seront couronnées de succès et que la jeunesse en sortira édifiée en matière de décentralisation ». Pour finir, il a invité les participants à mettre à profit cette rencontre en y prenant activement part et en accordant un intérêt aux communications.

Après cette première session de l’Académie Politique qui prend en compte les élus communaux du septentrion, une deuxième session sera organisée à Bohicon du 19 au 23 octobre 2020. Elle sera dédiée aux élus communaux des départements du Zou, de l’Atlantique, du Littoral, de l’Ouémé, du Plateau, du Mono et du Couffo. Il importe de préciser que tous les participants aux deux sessions ont été désignés par leurs partis respectifs au prorata du taux obtenu par chaque formation politique lors des dernières élections communales et municipales.

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin