atelier_planification_csa_2017Doter la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) d’un cadre d’orientation stratégique, tel est l’objectif poursuivi par cette centrale syndicale en organisant, les 23 et 24 février à Grand Popo, un atelier avec l’appui de la Fondation Friedrich Ebert.

Pour Anselme Amoussou qui donnait le ton de son leadership à l’ouverture de l’atelier, « le mode de fonctionnement doit évoluer de même que les valeurs traditionnelles et le management qui doivent s’adapter » car « les attentes des mandants augmentent et se complexifient sans cesse ».  Face à cette nouvelle donne, le SG promet de sortir des sentiers battus en procédant à des réformes salutaires. « Pour ne pas décevoir …, le mandat qui commence doit être celui des réformes, le mandat des réformes pertinentes », a-t-il martelé.

Abondant dans le même sens, la représentante de la Fondation Friedrich Ebert, Madame Nouratou Zato Koto-Yérima a déploré, dans son allocution, le fait que les syndicats continuent de se fier aux méthodes, approches, et instruments traditionnels d’organisation et de gestion des militants, alors que ces méthodes, fait-elle remarquer,  n’ont pas permis de renverser la tendance en ce qui concerne la baisse de l’effectif des militants, ni de défendre efficacement les droits et les intérêts des travailleurs. Pour elle, le seul moyen pour les syndicats de sortir de l’impasse dans laquelle ils sont, « c’est une compréhension plus profonde des enjeux ». Et cela, soulignera-t-elle, ne peut se faire qu’avec une feuille de route.

Au bout de deux jours de travaux, trois axes prioritaires ont été défini pour faire de la Csa-Bénin une confédération « forte, représentative et crédible qui fonde son action sur le respect des textes, les principes de démocratie, la promotion du genre et des stratégies innovantes de lutte ». Il s’agit de :

  • Renforcement de la culture syndicale à travers l’éduction ouvrière et la recherche-diplomatie syndicale ;
  • Efficacité de l’action syndicale à travers la mobilisation des membres et des affiliés-fonctionnement des organes de la confédération-Service aux affiliés ;
  • Financement de l’action syndicale. Pour ce dernier axe stratégique, il s’agira pour la confédération de parvenir à une autonomie financière et de se doter des moyens nécessaires à la réalisation de ses projets et programmes.

S'abonner à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les informations de la FES Bénin

Vous êtes abonné aux news de la FES Bénin